Site de l'université de Franche-Comté
Usports

Tout sur l'UPFR des sports

La recherche

Faire du sport à l'Université

Retour à la page d'accueil

Laboratoire EA C3S (Culture, Sport, Santé, Société)

 

 

 

Présentation de l'équipe

 

L’équipe réunit, sous la direction de Gilles Ferréol, Professeur à l’UPFR Sports, vingt-cinq membres statutaires dont six Professeurs et dix-neuf Maîtres de conférences (dont quatre habilités à diriger des recherches), auxquels il faut ajouter une enseignante agrégée (docteur et qualifiée aux fonctions de Maître de conférences) et cinq membres associés. 
Elle accueille également une trentaine de doctorants dont beaucoup ont obtenu leur master à l’étranger (Libye, Togo, Corée, Madagascar…) ou dans d’autres universités de l’hexagone.

Organisation et dynamique de recherche

Le C3S est une équipe d’accueil qui valorise la mutualisation de compétences pluridisciplinaires.
Son organisation et son fonctionnement encouragent les passerelles permettant l’identification
des problèmes et des situations ainsi que la mise en œuvre de solutions adaptées.

 

Les travaux et les recherches sont regroupés dans la thématique fédératrice :
Culture, sport, santé, société
.

Trois points caractérisent l’équipe d’accueil :

- une vision fédérative ;

- un ancrage institutionnel bien affirmé ;

- une plus grande visibilité.

 

Cette spécificité de travail sur des « sujets frontières » permet le croisement des regards,
la « connexion » ou le va-et-vient au quotidien entre démarches théoriques et de terrain
étant le lot commun de toute enquête, quel que soit le domaine d’investigation retenu.

 

 Trois grands axes structurent les activités du laboratoire :

- anthropologie de la connaissance et des dynamiques culturelles ;

- représentations et pratiques corporelles ;

- santé et APS.

 

Chacun de ces axes réunit, selon les compétences et les centres d’intérêt, des chercheurs appartenant aux quatre sections du Conseil National des Universités mais sans être l’apanage de telle ou telle discipline :

- sociologie et démographie ;

- ethnologie, préhistoire, anthropologie biologique ;

- sciences de l'éducation ;

- sciences et techniques des activités physiques et sportives.

 

En fonction de sa trajectoire et de ses appétences du moment, l’un ou l’autre des chercheurs peut très bien délaisser provisoirement tel questionnement, investir d’autres chantiers, répondre à des sollicitations et contribuer ainsi à une meilleure compréhension d’une problématique qui, a priori, ne lui était pas forcément familière… Le plus important réside dans la cohérence d’ensemble, la productivité du chercheur et le sens du collectif, avec des retombées en termes de visibilité ou de légitimation.

Ainsi, une collaboration de plus en plus étroite s’est instaurée sur des thématiques ayant trait à l’intégration et au lien social, au corps et aux loisirs, à la santé et aux activités physiques et sportives, au patrimoine touristique ou immatériel, à l’iconographie et aux mythes sportifs, au risque et à la vulnérabilité, sans oublier la souffrance au travail, les pathologies mentales ou bien encore les dispositifs de rééducation, de réentraînement et de prévention à même de mobiliser des aspects à la fois biomécaniques, psycho-physiologiques et socioculturels, que l’on s’intéresse au simple pratiquant, au sujet blessé ou convalescent, à un handicapé moteur ou à un athlète de haut niveau.

Haut de page